AMAZONES (iconographie)


AMAZONES (iconographie)
AMAZONES (iconographie)

AMAZONES, iconographie

Situées par les légendes grecques aux frontières des temps mythiques et du monde connu, au-delà du pays des Scythes, les Amazones sont un peuple imaginaire de femmes chasseresses et guerrières. Les traits et mœurs que leur prêtaient les Grecs constituent le négatif (et donc le repoussoir) de la civilisation hellénique: ce sont des Barbares, vivant de violences et de raids, combattant à cheval, ignorant les arts et les techniques; ce sont des femmes, donc des êtres inférieurs, non soumises aux lois du mariage et dominant les hommes avec lesquels elles s’accouplent librement en leur imposant leurs lois: la ségrégation ou l’extermination des enfants mâles, la mutilation du sein droit chez les filles pour permettre de tirer plus aisément à l’arc; ce sont enfin des femmes se comportant comme des hommes, adversaires des hommes. Tueuses d’hommes au combat, elles ont mérité de figurer parmi les ennemies des plus grands héros grecs: Achille qui tua leur reine Penthésilée au siège de Troie, Hercule qui les combattit pour obtenir la ceinture de leur reine, Thésée qui fit prisonnière Hippolyta (ou Antiope) lors de leur raid en Attique. Les Amazones sont des figures familières de l’art grec depuis la fin du \AMAZONES (iconographie) VIIe siècle. Nombreuses sont les scènes d’affrontements figurées sur les vases, les montrant à cheval ou tombées un genou fléchi en terre (voir leur recensement par D. von Bothmer, Amazons in Greek Art , Oxford, 1957).

Dans le domaine de la plastique, le thème a trouvé place dans une série de monuments grecs capitaux: au temple d’Apollon à Érétrie (\AMAZONES (iconographie) 510) figure au fronton l’enlèvement d’Antiope par Thésée; au trésor des Athéniens à Delphes (\AMAZONES (iconographie) 490-\AMAZONES (iconographie) 480), une série de métopes composant une amazonomachie ou combat d’Amazones; au temple d’Apollon à Bassae (\AMAZONES (iconographie) 420) et au mausolée d’Halicarnasse (\AMAZONES (iconographie) 350), ce sont des frises continues, mêlant les Grecs aux Amazones en des affrontements qui permettent aux sculpteurs de déployer leur science anatomique, leur sens du mouvement et leur capacité à exprimer le pathétique de ces femmes vaincues: blessures apparentes, corps cambrés, têtes renversées, bras levé en signe de défaite. Le bouclier de l’Athéna Parthénos de Phidias (vers \AMAZONES (iconographie) 440) était orné de scènes de combats d’Amazones. Pline (Histoire naturelle , XXXIII) mentionne les statues d’Amazones blessées, sculptées lors d’une compétition pour décorer l’Artémision d’Éphèse (vers \AMAZONES (iconographie) 430), par Polyclète, Phidias et Crésilas. Trois types d’Amazones nous ont été transmis par des copies, qui ont permis aux archéologues de tenter leur attribution à ces trois sculpteurs. Les Amazones sont représentées vêtues de tuniques courtes, parfois de pantalons scythes, un sein laissé nu; elles sont armées d’un épieu, d’un bouclier en croissant de lune et d’une hache, ou d’un arc et d’un carquois (iconographie reprise à l’époque moderne, par exemple dans l’Amazone sculptée par Jacques Buirette, vers 1690, placée à Versailles, le long du Tapis vert). Les amazonomachies se rencontrent assez fréquemment sur les fronts de sarcophages romains (exemplaires au Vatican et au Capitole) et certains d’entre eux furent dessinés (Pierre Jacques, sculpteur de Reims) ou gravés (Nicolas Béatrizet, graveur lorrain) à Rome au XVIe siècle. En dehors de semblables curiosités ou pastiches archéologiques ou bien encore du spectaculaire Combat d’Amazones de Rubens (Alte Pinakothek, Munich), le thème se raréfie à partir du XVIIe siècle, car il ne pouvait plus désormais être perçu comme une allégorie de la civilisation victorieuse de la barbarie, de même que les centauromachies ou les gigantomachies. Pour des esprits chrétiens, ainsi qu’en témoigne Antoine Dufour (Vie des femmes illustres , dédié à la reine Anne de Bretagne, au début du XVIe s.), les Amazones constituaient à la fois un mauvais exemple par leur indépendance farouche et une illustration pitoyable de la cruauté des mœurs païennes.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pégase — Pour les articles homonymes, voir Pégase (homonymie). Bellérophon chevauchant Pégase d après Mary Hamilton Frye, 1914. Pégase (en grec ancien …   Wikipédia en Français

  • Peuple Saka — Sakas Sakas Saces Populations significatives par régions Population totale Inconnue Région d origine …   Wikipédia en Français

  • Peuple saka — Sakas Sakas Saces Populations significatives par régions Population totale Inconnue Région d origine …   Wikipédia en Français

  • Saces — Sakas Sakas Saces Populations significatives par régions Population totale Inconnue Région d origine …   Wikipédia en Français

  • Sakas — Saces Populations Population totale Inconnue Autre Région d origine Asie centrale Langue(s) Langues scythes Religion(s) Chamanisme …   Wikipédia en Français

  • Arc (Arme) — Pour les articles homonymes, voir Arc. L arc est une arme destinée à lancer des flèches. Il est constitué principalement d une pièce courbe flexible qui emmagasine et restitue l énergie comme un ressort, et d une corde qui permet le bandage de l… …   Wikipédia en Français

  • Arc (arme) — Pour les articles homonymes, voir Arc. L arc est une arme destinée à lancer des flèches. Il est constitué principalement d une pièce courbe flexible qui emmagasine et restitue l énergie comme un ressort, et d une corde qui permet le bandage de l… …   Wikipédia en Français

  • Archerie — Arc (arme) Pour les articles homonymes, voir Arc. L arc est une arme destinée à lancer des flèches. Il est constitué principalement d une pièce courbe flexible qui emmagasine et restitue l énergie comme un ressort, et d une corde qui permet le… …   Wikipédia en Français

  • Pegase (heraldique) — Pégase (mythologie) Pour les articles homonymes, voir Pégase. Bellérophon monté sur Pégase, pélikè attiq …   Wikipédia en Français

  • Pegase (mythologie) — Pégase (mythologie) Pour les articles homonymes, voir Pégase. Bellérophon monté sur Pégase, pélikè attiq …   Wikipédia en Français